My page - topic 1, topic 2, topic 3

Johnny Depp vs Amber Heard : une chanteuse fait des révélations, des millions en jeu

Sia a mis son grain de sel dans le procès qui oppose Johnny Depp à Amber Heard. Le 16 octobre 2020, la chanteuse a exprimé son soutien public à l’acteur américain, pourtant accusé de violences conjugales. Elon Musk, l’ex de la comédienne, en prend également pour son grade.

Le procès de Johnny Depp et Amber Heard continue de passionner les foules. Alors que beaucoup les considèrent aussi mentalement dérangés l’un que l’autre, Sia a décidé de choisir son camp. Pour elle, l’acteur est clairement la victime dans l’histoire. « J’exprime juste mon soutien public à Johnny Depp. Je veux dire, j’aimerais bien qu’il soit clean et qu’il arrête de porter des bijoux… mais après avoir écouté ces enregistrements, c’est clairement la victime », a-t-elle tweeté.

Elle semble faire référence aux enregistrements diffusés par la cour en février dernier, dans lesquels Amber Heard avait admis avoir déjà levé la main sur Johnny Depp. Décidément enragée contre Amber Heard, Sia a poursuivi en prenant la défense d’Elon Musk, qui a été le compagnon de l’actrice pendant un an jusqu’en 2018. « Et puis, Elon Musk, tu ne lui aurais pas donné les 7 millions dont elle a ‘fait don’ selon l’accord de divorce ? Au final, elle est toujours plus riche de 7 millions. Pourquoi est-ce que tu la protèges ? Elle ne recevra jamais l’aide dont elle a besoin si on reste tous silencieux !« , a tweeté Sia.

La chanteuse, récemment devenue maman de deux grands garçons, fait ici référence aux 7 millions de dollars qu’Ambert Heard a reçus lors de son accord de divorce avec Johnny Depp, qu’elle avait choisi de reverser à plusieurs associations, dont l’hôpital des enfants de Los Angeles. Sia fait de graves accusations, en soupçonnant Elon Musk de lui avoir donné cet argent reçu gracieusement afin qu’elle puisse garder la somme de l’accord. Pour l’heure, ni Elon Musk, ni Amber Heard, ni Johnny Depp n’ont répondu à Sia.

Lors du procès, Amber Heard expliquait avoir été victime de violences conjugales. Elle décrivait un homme manipulateur, violent, ravagé par ses addictions, menaçant et extrêmement jaloux et possessif. Il avait déjà concédé lui avoir porté un « coup de tête« . L’épisode du doigt, le « caca dans le lit », cette soirée où il a » menacé de lui couper le visage avec une bouteille cassée« … le procès a donné lieu à l’étalage médiatique des pires moments de leur relation catastrophique. On attend désormais la délibération du juge, Justice Nicol, et l’ouverture de leur procès américain, en 2021.

Leave a Reply

Catégories

Instagram did not return a 200.
%d bloggers like this: