My page - topic 1, topic 2, topic 3
décembre 1, 2020

Vaccin contre Covid-19 : la Russie revendique 92 % d’efficacité pour Spoutnik-V, deux jours après Pfizer

Lundi, les laboratoires américain et allemand Pfizer et BioNTech ont fait l’annonce d’un vaccin efficace à 90 %.

Le 11 novembre 2020 à 12h57, modifié le 11 novembre 2020 à 12h59

La course au vaccin bat son plein. Deux jours après l’annonce fracassante des laboratoires américain et allemand Pfizer et BioNTech d’un vaccin efficace à 90 %, le créateur du vaccin russe, baptisé Spoutnik-V, affirme ce mercredi une efficacité à 92 % de son produit.

Comme ses concurrents, c’est via un communiqué que le Fonds souverain russe (RDIF) et l’institut de recherche Gamaleïa ont vanté l’efficacité du vaccin Spoutnik-V contre le Covid-19, actuellement en phase 3 d’essais cliniques randomisés en double aveugle – une démarche expérimentale utilisée dans plusieurs disciplines – auprès de 40000 volontaires.

« L’analyse statistique de 20 cas confirmés de nouveau coronavirus, cas répartis entre personnes vaccinées et celles ayant reçu le placebo, indique un taux d’efficacité de 92 % pour le vaccin Spoutnik-V après une seconde dose », selon ce document.

Il s’agit d’un vaccin à « vecteur viral »

Alors que la Russie s’est montrée jusqu’ici avare concernant la documentation scientifique de ce vaccin vanté par le président Vladimir Poutine, les créateurs du Spoutnik-V ont assuré mercredi que la recherche sera publiée sous peu « dans une des principales revues médicales au monde et évaluée par des pairs ».

Le RDIF a aussi assuré qu’il fournirait toutes les données nécessaires aux régulateurs nationaux des pays désireux d’acquérir le Spoutnik-V. Il s’agit d’un vaccin à « vecteur viral » utilisant comme vecteur en deux injections deux adénovirus (virus très courants, responsables notamment de rhumes), transformés pour y ajouter une partie de celui responsable du Covid-19.

Lorsque l’adénovirus modifié pénètre dans les cellules des personnes vaccinées, ces dernières vont fabriquer une protéine typique du Sars-Cov-2, apprenant ainsi à leur système immunitaire à le reconnaître et à le combattre, selon l’Institut Gamaleïa.

Des promesses et des questions

La concurrence fait rage pour développer un vaccin au virus responsable de la pandémie qui a paralysé des pays entiers depuis le début de l’année. La Russie est déterminée à faire la course en tête et avait annoncé dès août, avant même des essais cliniques à grande échelle, l’efficacité de Spoutnik-V, suscitant des doutes au sein de la communauté scientifique internationale.

Leave a Reply

Catégories

Instagram did not return a 200.
%d bloggers like this: