mars 6, 2021

Demba Ba confirme s’être réconcilié avec Coltescu, le 4e arbitre de PSG-Basaksehir

Demba Ba s’est bien entretenu au téléphone avec Sebastian Coltescu, le quatrième arbitre de PSG-Basaksehir. L’attaquant sénégalais l’a confirmé ce mercredi à la presse turque, en expliquant que l’arbitre roumain s’était excusé pour ses propos tenus au Parc des Princes.

La réconciliation a bien eu lieu. Demba Ba le confirme lui-même. L’attaquant de Basaksehir a expliqué ce mercredi dans la presse turque avoir échangé au téléphone avec Sebastian Coltescu, le quatrième arbitre du match de Ligue des champions face au PSG. Celui dont les mots ont entraîné l’interruption de la rencontre au Parc des Princes la semaine passée. Et suscité une vague de condamnations dans toute l’Europe. “Sebastian Coltescu m’a appelé et m’a expliqué qu’il n’était pas un homme raciste. Il s’est excusé pour ce qu’il s’est passé. Il est désolé pour ce qui est arrivé”, a confié Demba Ba, affirmant que l’affaire est désormais close pour lui.

L’international sénégalais confirme également que son compatriote Ousmane N’Doye a joué les médiateurs dans cette affaire. “Quelqu’un à qui je ne pouvais pas dire non m’a appelé et m’a dit que l’arbitre voulait me parler. J’ai dit, ok, puis Coltescu m’a appelé”, a précisé l’ancien joueur de Chelsea. N’Doye, qui a évolué en Roumanie de 2008 à 2017, a lui-même expliqué son rôle d’intermédiaire dans la presse locale: “J’ai donné le numéro de Sebi (Coltescu) à Demba Ba et je lui ai dit de l’appeler. Pour ma part, je pense que c’était bien de faire ça et je l’ai fait. Ils ont parlé et ils se sont très bien entendus. Ils m’ont tous les deux rappelé et m’ont dit qu’ils étaient très heureux. Demba m’a dit que Sebi est un homme très bon, tout comme Coltescu à propos de Demba”.

“C’était un malentendu”, assure N’Doye

Celui qui a porté à vingt-sept reprises le maillot des Lions de la Teranga défend Coltescu, qui a été pointé du doigt pour avoir qualifié de “noir” Pierre Webo, l’assistant de Basaksehir, au moment de signaler son comportement trop agité sur le banc turc. “C’était un malentendu. Demba a dit qu’il n’avait rien entendu de mal de Coltescu, mais qu’il pensait que le mot ‘noir’ ne devrait pas être utilisé dans un stade. Il n’a pas dit que c’était du racisme et Sebi l’a compris. Je ne pense pas que ce soit un gros problème”, a-t-il déclaré.

Les termes employés par Coltescu ont en tout cas entraîné l’indignation des membres de Basaksehir et du PSG, qui ont décidé de rentrer aux vestiaires en guise de protestation. Après de longues discussions, la  rencontre s’est finalement conclue le lendemain (5-1 pour Paris), avec un nouveau corps arbitral et de nombreuses références à la lutte contre le racisme.

Leave a Reply

Catégories

Instagram did not return a 200.
%d bloggers like this: