mars 4, 2021

Effrayé par le coronavirus, il vivait caché dans l’aéroport de Chicago depuis 3 mois

Un homme a été arrêté après avoir passé trois mois au sein de l’aéroport de Chicago. Il a expliqué aux autorités avoir trop peur du coronavirus pour rentrer chez lui, à Los Angeles.

Aditya Singh, 36 ans, a été interpellé samedi et poursuivi pour «intrusion dans une zone réservée» et «vol», raconte le Chicago Tribune. Depuis le 19 octobre dernier, il se trouvait en effet dans une zone sécurisée de l’aéroport O’Hare, sixième aéroport mondial en termes de passagers.

«Donc, si je vous comprends bien, vous me dites qu’une personne non autorisée et non salariée aurait vécu dans une partie sécurisée du terminal de l’aéroport O’Hare du 19 octobre 2020 au 16 janvier. 2021, et n’a pas été détectée ?», a demandé, interloquée, la juge Susana Ortiz lors de la comparution de Singh.

Selon les autorités, l’homme a été repéré lorsque deux employés de United Airlines lui ont demandé de s’identifier. Singh leur a en effet tendu le badge de l’aéroport qu’il portait autour du coup, et les deux employés ont pu découvrir que ce n’était pas le sien.

Le badge appartenait en effet à un membre du personnel de l’aéroport, qui avait déclaré sa perte le 26 octobre. C’est alors que les deux employés de United Airlines ont appelé la police et que Singh a été arrêté.

C’est ainsi qu’il a expliqué avoir trop peur du coronavirus pour rentrer chez lui, dans la banlieue de Los Angeles, où il partage une colocation, et qu’il vivait depuis trois mois dans l’aéroport, se nourrissant de ce que les voyageurs voulaient bien lui donner.

Actuellement au chômage, Aditya Singh est titulaire d’un master en hôtellerie. Sans casier judiciaire, il pourra être relâché avant son procès, prévu le 27 janvier prochain, s’il paye sa caution de 1.000 dollars. Avec une seule obligation : ne pas remettre les pieds à l’aéroport de Chicago.

Leave a Reply

Catégories

Instagram did not return a 200.
%d bloggers like this: