mars 6, 2021

Incidents à La Commanderie : l’OM condamne une “inacceptable attaque”

Le club phocéen a annoncé samedi soir qu’il allait porter plainte dans les prochaines heures après les incidents aux abords de son centre d’entraînement.

Olympique de Marseille (OM) a dénoncé samedi 30 janvier 2021 une “inacceptable attaque” et “un déchaînement de violence injustifiable” après l’intrusion de supporters du club au sein de son centre d’entraînement et a annoncé plusieurs dépôts de plaintes à venir.

“Des vols ont été perpétrés et des véhicules ont été endommagés. Cinq arbres ont été brûlés avec la seule volonté de détruire. Les dégradations à l’intérieur des bâtiments s’élèvent à plusieurs centaines de milliers d’euros“, écrit dans un communiqué le club marseillais, dont le match face à Rennes, initialement prévu à 21 heures, a été reporté à une date ultérieure.

Les faits ont eu lieu en début d’après-midi. Arrivés en cortège derrière une immense banderole sur laquelle on pouvait lire “Cassez Vous” et portant des drapeaux “Dirigeants Dehors”, quelque 300 supporters se sont massés devant les grilles du centre d’entraînement de La Commanderie et ont immédiatement allumé pétards, feux d’artifice et fumigènes.

“Déchaînement de violence injustifiable”

Ils en ont lancé un grand nombre au-delà des murs d’enceinte et trois arbres plantés juste à l’entrée du centre ont fini calcinés. En passant par le côté droit du site, par des champs appartenant à une communauté religieuse, une partie de ces supporters sont ensuite entrés dans l’enceinte du centre “y compris dans le bâtiment du groupe professionnel”, selon l’OM.

“Malgré l’intervention des forces de l’ordre, un déchaînement de violence injustifiable a mis en danger la vie des personnes présentes sur place (joueurs, staff, forces de l’ordre, agents de sécurité, salariés)”, écrit encore le club. “Ces agissements irresponsables et inacceptables doivent être condamnés avec la plus grande sévérité. L’Olympique de Marseille possède tous les éléments de preuve. Ils ont été immédiatement transmis aux enquêteurs. Les plaintes seront déposées dans les prochaines heures pour faire valoir les droits du club à l’encontre de cette barbarie”, ajoute l’OM.

25 interpellations

La police a de son côté annoncé 25 interpellations parmi les supporters, ainsi que des blessures légères pour sept policiers et des dégradations sur trois véhicules des forces de l’ordre. “Ce qui s’est passé cet après-midi appelle la plus grande sévérité pour ces fauteurs de trouble qui se prétendent supporters mais détruisent des installations et menacent les salariés et les joueurs”, a écrit le président du club Jacques-Henri Eyraud dans le communiqué de l’OM.

Le capitaine de l’équipe, Steve Mandanda a pour sa part estimé qu’une “crise sportive ne pouvait en aucun cas justifier un tel déferlement de violence” et a ajouté que l’heure était “à l’apaisement”.

Leave a Reply

Catégories

Instagram did not return a 200.
%d bloggers like this: