La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1’743’187 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, alors que l’Europe a franchi en ce jour de Noël le seuil des 25 millions de cas, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à midi.

Plus de 79’313’380 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 50’154’100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de jeudi, 12’667 nouveaux décès et 692’731 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 3299 nouveaux morts, le Mexique (861) et le Brésil (762).

FRANCE – Premier cas de contamination par le variant du Covid-19

Un premier cas de contamination par le variant du Covid-19 apparu au Royaume-Uni a été détecté en France vendredi, à l’avant-veille du lancement, dans l’Hexagone, de la campagne de vaccination contre le virus.

La présence de ce variant a été confirmée à Tours, chez un Français résidant habituellement au Royaume-Uni. L’homme est asymptomatique et a été isolé à son domicile, a indiqué le ministère de la Santé, qui a annoncé ce premier cas.

Outre ce cas, “à ce jour, plusieurs prélèvements positifs pouvant faire évoquer cette nouvelle souche de coronavirus sont en cours de séquençage par les laboratoires du CNR”, ajoute le ministère. Par ailleurs, une procédure a également été mise en place pour les personnes au retour d’Afrique du Sud, où un autre variant du SARS-CoV-2 circule actuellement de façon active.

Début de la vaccination

La confirmation de ce premier cas en France intervient peu avant le lancement de la campagne de vaccination, qui démarre dimanche à Sevran (Seine-Saint-Denis) et à Dijon, auprès de personnes âgées volontaires.

Les 19’500 premières doses du vaccin destinées à l’Hexagone sont arrivées tôt samedi à la pharmacie centrale de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris, en banlieue parisienne. D’autres sites français devaient être livrés dans la journée, en région lyonnaise, à Lille et Tours, selon l’AP-HP.

Par ailleurs, la France a officiellement enregistré 20’262 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un chiffre élevé qui s’explique en partie par l’envolée des tests réalisés par les Français avant les retrouvailles familiales pour les fêtes.

GRANDE-BRETAGNE – Retour des camions de Douvres

Plus de 4500 poids lourds bloqués à Douvres ont pu retraverser la Manche vers la France vendredi, des renforts ayant permis d’accélérer les tests du coronavirus pratiqués sur les chauffeurs. L’armée britannique a déployé plus de 1000 militaires afin d’aider au bon déroulement de ces tests rapides.

Les services de ferry entre Douvres et le port français de Calais ont repris jeudi, mettant fin à plusieurs jours de blocus imposé par la France après la découverte d’une nouvelle variante de coronavirus en Angleterre.

Le ministre britannique des Transports, Grant Shapps, a annoncé sur son compte twitter que sur plus de 10’000 tests réalisés sur ces chauffeurs, 24 s’étaient révélés positifs.

ALLEMAGNE – Plus de 14’400 cas supplémentaires recensés

Le nombre de cas confirmés de contamination au coronavirus en Allemagne a grimpé à 1’627’103, soit 14’455 cas de plus que la veille, selon les données rapportées samedi par l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

L’institut fait aussi état de 240 décès supplémentaires, ce qui porte le total à 29.422 morts depuis le début de l’épidémie dans le pays.

ETATS-UNIS – Les Britanniques doivent avoir un test négatif

Tous les voyageurs à bord de vols en provenance du Royaume-Uni seront obligés à partir de lundi de présenter un test du Covid-19 négatif pour être admis aux Etats-Unis, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires américaines. Ce test devra avoir été effectué dans les 72 heures ayant précédé le départ, ont indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans un communiqué.

Cette décision fait suite à l’apparition en Grande-Bretagne d’une nouvelle variante du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les précédentes, et qui a amené de nombreux autres pays à suspendre ou restreindre leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, ou à exiger des tests négatifs pour laisser entrer les voyageurs.

BRESIL – Le bilan s’alourdit à plus de 190’000 morts

Le Brésil a enregistré 22’967 nouveaux cas de contamination au coronavirus et 482 décès supplémentaires liés à l’épidémie au cours des vingt-quatre dernières heures, montrent des données publiées vendredi par le ministère de la Santé.

Le bilan dans le pays s’alourdit ainsi à 7’488’560 infections et 190’464 morts.

AFRIQUE DU SUD – La variante sud-africaine pas plus dangereuse que la britannique

Rien ne prouve que la nouvelle souche du coronavirus identifiée en Afrique du Sud soit plus dangereuse ou contagieuse que sa cousine britannique, a défendu le ministre sud-africain de la Santé Zwelini Mkhize, répondant à son homologue britannique.

Mercredi, le ministre britannique de la santé, Matt Hancock, avait affirmé que la nouvelle forme de virus en provenance d’Afrique du Sud était “hautement préoccupante, parce qu’il est plus contagieux et semble avoir muté davantage que celui identifié au Royaume-Uni”, annonçant dans la foulée des restrictions de voyage entre les deux pays.

Le ministre sud-africain regrette la décision d’interdire les voyages entre le Royaume-Uni et son pays. “Il n’a pas d’éléments montrant que la souche sud-africaine est plus pathogène que la souche britannique”, or c’est ce qui a suscité cette mesure, insiste-t-il.

L’Afrique du Sud, pays le plus touché du continent, a recensé plus de 14’000 cas positifs ces deux derniers jours, contre une moyenne entre 8000 et 10’000 en début de semaine.

MALI – Le principal opposant décède du Covid-19

Le principal opposant malien, Soumaïla Cissé, qui avait été retenu en otage pendant six mois par des djihadistes, est décédé vendredi du coronavirus en France à l’âge de 71 ans.

Ancien chef de l’opposition parlementaire, Soumaïla Cissé a été deuxième à trois reprises de l’élection présidentielle. Aux scrutins présidentiel de 2013 et 2018, il s’était incliné face à Ibrahim Boubacar Keïta, renversé le 18 août par des colonels. Il était considéré comme l’un des favoris lors des nouvelles élections attendues début 2022.

RUSSIE – Spoutnik V approuvé pour les plus de 60 ans

La Russie a approuvé samedi son principal vaccin contre le COVID 19, Spoutnik V, pour les personnes âgées de plus de 60 ans, rapportent des agences de presse russes en citant le ministère de la Santé.

Les personnes de plus de 60 ans avaient jusqu’à présent été exclues du programme de vaccination en Russie, le vaccin faisant l’objet de tests séparés sur cette catégorie d’âge.

RTSinfo/agences